Avant le changement de saison, voici un petit poème d'été...
Bonne journée à tous!

Midi

Midi, roi des étés, épandu sur la plaine,
Tombe en nappe d'argent des hauteurs du ciel bleu.
Tout se tait. L'air flamboie et brûle sans haleine;
La terre est assoupie en sa robe de feu.

L'étendue est immense, et les champs n'ont point d'ombre,
Et la source est tarie où buvaient les troupeaux;
La lointaine forêt, dont la lisière est sombre,
Dort la-bas, immobile, en un pesant repos.

Leconte de Lisle.

100_7807